Du nouveau sur le Masterpact MTZ de Schneider Electric

  • 2205

Retour

Dans son numéro de décembre 2016 (n°57), Schneider Magazine évoquait l'entrée du Masterpact MTZ dans le monde des Smart Panels. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur les possibilités offertes par le dernier-né des disjoncteurs de puissance en matière d'IoT.

 

Après un bref tour d'horizon des dernières évolutions en cours dans le monde de l'électricité (comme l'essor des énergies renouvelables et le développement des smarts grids), la marque française vante logiquement les atouts du successeur des Masterpacts NT et NW. On y apprend notamment que les dimensions du Masterpact MTZ sont identiques à celles de ses prédécesseurs, pour un remplacement plus aisé. Les caractéristiques de déclenchement sont également conservées. "Les schémas de câblage existants restent valables ainsi que la certification selon la norme IEC 61439-2. (...) La seule différence est la connexion de l’unité de contrôle de la protection" (page 4).

Mais c'est surtout grâce à sa connexion Ethernet que le Masterpact MTZ fait une entrée fracassante dans le monde des Smart Panels. Ainsi, des configurations spécifiques pour le client ou des mises à jour peuvent être réalisées à distance, sans interruption. L'état du Masterpact MTZ peut être visualisé direct par l'intermédiaire d'un smartphone via Bluetooth ou NFC. C'est donc le smartphone qui joue ici le rôle d'Interface Homme-Machine (HMI). Parmi les informations rendues disponibles par ce biais, le fabricant cite la consommation d'énergie, la qualité du réseau ou l'équilibre des phases. Des rapports réguliers peuvent églaement être envoyés, de même qu'en cas d'incident. Mieux : vous pouvez vous-même effectuer des modifications sur le Masterpact via votre smartphone.

Voilà pour les fonctionnalités, mais qu'en est-il de la fiabilité qui ont fait les réputation de la marque et des modèles précédents ? Schneider Magazine cite ici une précision de mesure intégrée d’énergie de ±1% avec une fiabilité de 100%. Mais ce n'est pas tout : "le Masterpact MTZ protège efficacement contre les surcharges, les court-circuits et les défauts d’isolement, tout en supportant des variations de tension, des perturbations électromagnétiques, des chocs et des vibrations. De plus, il peut être installé dans des ambiances corrosives et chimiques et tolère même des températures extrêmes. Le Masterpact MTZ est le premier disjoncteur de puissance à atteindre une précision de classe 1 selon la norme IEC 61557-12".

Avec le MTZ, Schneider Electric marque bel et bien l'entrée de ses Masterpact dans l'IoT. Pour conclure, sachez que le Masterpact MTZ est disponible dans trois gammes :

- MTZ1 (de 800 à 1.600 A)
- MTZ2 (de 800 à 4.000 A)
- MTZ3 (de 4.000 à 6.300 A)

 

Plus d'information sur le Masterpact MTZ sur le site de Schneider :
https://www.schneider-electric.fr/fr/work/webmarketing/batiment/masterpact-mtz/

 

 

Source :
http://download.schneider-electric.com/files?p_Doc_Ref=SM57_4_5F