Smartlink : la technologie derrière le Powertag

  • 1298

Retour

Depuis 2013, Smartlink permet la transmission de données des appareils Acti9 vers des automates programmables ou des systèmes de supervision. La communication s’effectue au choix, via Modbus ou Ethernet. Avec ce systèmes, Schneider Electric permet d’effectuer de la surveillance, de réaliser des commandes et des mesures à distance, jusque dans les tableaux terminaux.

Trois ans plus tard, Schneider étend son offre avec les capteurs d’énergie PowerTag.  Ces capteurs permettant de mesurer l’énergie et d’envoyer les valeurs relevées par radio-fréquence à un système de supervision via la technologie Smartlink.  Exit donc les liaisons filiaires : tout se fait désormais sans fil !

Le PowerTag s’intègre tant aux nouvelles qu’aux anciennes installations électriques. La marque française a même rendu le PowerTag compatible avec l’ancien appareillage Multi9. Quand on connaît la robustesse de ces composants, on ne peut que se réjouir de ne pas avoir à les remplacer inutilement.

Plus précisément, le PowerTag permet la mesure…

- De l’énergie active totale
- De l’énergie active partielle
- Des tensions simples et composées
- Du courant par phase
- De la puissance active totale
- De la puissance active par phase
- Du facteur de puissance (Cosinus Phi ou Cos ϕ)

Pour une interface de communication Smartlink donnée, on peut raccorder jusqu’à 20 PowerTag. On retrouve des départs 2P, 3P et 4P jusqu’à 63 ampères. Bien entendu, aucune alimentation externe n’est nécessaire pour alimenter les PowerTag.

________

Plus d’information sur le site de Schneider : https://www.schneider-electric.fr/fr/product-range-presentation/63626-powertag/

Double-page consacrée au PowerTag dans Schneider Magazine n°56 (Mai 2016) : http://download.schneider-electric.com/files?p_Doc_Ref=SM56_24_25F